Les personnages

Mama Seita

Fil rouge de ce documentaire, cette mère de famille nous reçoit dans le lieu où elle vit et nous emmène dans le lieu où elle va superviser le rite de passage (dans le village d'à côté). Elle nous explique comment elle gère le groupe des anciennes exciseuses et nous présente la nouvelle activité qui leur permet de vivre aujourd'hui.

 

Nashipaï

C'est la jeune fille dont nous suivons le rite de passage. Très jeune, elle est extrêmement réservée, voire timide. Elle ne doit pas quitter la boma, maison traditionnelle en bouse, durant les 3 jours de la cérémonie rituelle.

 

Mama Lucy

Matrone à l'école de Monduli, elle a recueilli et caché plusieurs jeunes filles ayant fui l'excision et nous les présente.

 

Evarist Mangalla

Commissaire de police d'Arusha, il nous explique la position officielle, celle de la loi, de l'Etat.

 

Herieth Steve

Membre de l'association Aang Serian, c'est une jeune fille « moderne » qui donne des cours aux anciennes exciseuses, insistant sur les dangers de cette pratique. Elle avoue que l'excision continue en secret dans les coins reculés...

 

Mwenye kiti

C'est le bourgmestre de Monduli. Lors de la cérémonie, à l‘écart des jeunes qui dansent en sautant, il nous confie le cas d'une exciseuse arrêtée. Il explique qu'avant, c'était la loi du bâton, qu'ils réglaient leurs affaires entre eux. Désormais, il y a la loi.

 

Melubo

Egalement membre de l'association, il remet les « diplômes » aux anciennes exciseuses lors d'une grande réunion formelle. Pour lui, il est important d'enrichir le savoir traditionnel maasaï du savoir scientifique, celui qui permet de savoir que l'excision est porteuse de maladies.

 

Rosa

Ancienne exciseuse, elle vient de recevoir son diplôme. Elle ânonne les paroles des formateurs sans vraiment en comprendre le sens. Ce changement la dépasse.

 

Engobei

Autre membre de l'association, il organise des séminaires d'information. Il explique les difficultés rencontrées au début, ainsi que la façon dont il présente ses séminaires.